Linge ancien – Secret de Chineuse n°1


1 Flares 1 Flares ×

Manteau de baptême - Secret de Chineuse n°1 - © Sonia FIQUETCeux qui me suivent depuis un moment le savent : dénicher des pièces anciennes qui racontent de jolies histoires, j’adore ! Que ce soit dans l’idée d’offrir un supplément d’âme à ma déco ou comme matériaux à détourner pour créer. Si je les aime « dans leur jus », un nettoyage s’impose tout de même et chaque objet demande d’utiliser le produit ad hoc afin de ne pas détériorer des matériaux parfois devenus fragiles avant le temps. Trouver les bons produits nécessite de faire des recherches, aujourd’hui, je partage avec vous un premier « secret de chineuse » qui vous permettra de nettoyer du linge ancien très jauni voir tâché de rouille. Tout à commencé avec l’achat d’un magnifique manteau de baptême en soie, probablement très ancien. Avec le temps il était devenu jaune-orangé tellement il était sale et des tâches de rouille le constellaient. J’avais eu un gros coup de cœur mais n’était pas sûre du tout de parvenir à le nettoyer sachant qu’aucun frottage n’était envisageable étant donné la fragilité de l’ouvrage ! J’ai commencé par le faire tremper dans de l’eau additionnée de Percarbonate de Sodium, plusieurs bains ont été nécessaires pour retrouver la jolie couleur crème de l’étoffe. Seulement, les tâches de rouille étaient toujours présentes. J’ai tenté un produit liquide, détachant spécial rouille, trouvé en grande surface, qui fut sans aucun effet. J’ai alors fait des recherches pour trouver quel était le composant principal de ces produits. J’ai fini par découvrir qu’il s’agit du Sel d’oseille ou acide oxalique. Nouveaux trempages avec ce produit (attention il est à utiliser impérativement avec des gants car toxique par contact) et oh bonheur … je suis venue à bout des tâches de rouille ! Manteau de baptême 2 - Secret de Chineuse n°1 - © Sonia FIQUETJ’ai trouvé ces deux produits dans la gamme « Fabulous » de Starwax, leur gamme au packaging vintage … D’ailleurs, en cherchant où me les procurer au meilleur prix, j’ai eu au téléphone un vendeur d’une grande enseigne de bricolage qui s’enquit de l’information demandée auprès de son collègue « Si si tu sais les produits « Autant en emporte le vent » … J’ai adoré !
Et vous ? Aimez-vous chiner ? Avez-vous aussi vos recettes secrètes pour restaurer vos trouvailles ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>